L’intrapreneuriat : la créativité des salariés au service des entreprises

Performance By The Talents sur l’intrapreneuriat
0

L’intrapreneuriat : la créativité des salariés au service des entreprises

#intrapreneuriat #engagement #créativité #management

Notre Vision

? Nous vous parlons régulièrement d’intelligence émotionnelle et de matching entre les Softskills des Talents avec votre culture et votre stratégie humaine, ou encore d’innovation managériale, de management collaboratif, inclusif et bien sûr bienveillant, puis de transversalité, de pluridsciplinarité dans la gestion de projet créatif pour favoriser l’engagement de vos Talents.

Comment apporter de la nouveauté ou même de l’innovation dans votre management pour fédérer vos collaborateurs ?

À ce titre, l’intrapreneuriat constitue un levier pour libérer les énergies créatives en impliquant vos Talents en amont des projets de manière à leur témoigner de la confiance et à la responsabiliser tels des intrapreneurs.

Cela suppose que votre leadership est destiné à faire briller vos Talents par la créativité et l’innovation. Remettez-vous en question perpétuellement afin de fédérer, guider, impliquer, motiver et permettez à vos Talents de se dépasser au moyen d’un management participatif, inclusif, circulaire et surtout disruptif.

Vous ferez preuve d’une valeur essentielle et fondamentale du leadership : l’exemplarité !

Vous disposez peut-être de différents outils, tels que l’Ideastorm, brainstearming, le design-thinking, « gamification » du management à utiliser à bon escient, de manière opportune et bien dosée, selon la composition de vos équipes et des sujets. Il appartient au leader de trouver le bon dosage et arbitrage ou d’être accompagné dans ce domaine pour révéler, détecter ou épanouir les Talents et de facto améliorer la gestion relationnelle.

C’est une question d’aptitudes et de qualité dans le management pour le rendre exemplaire.

Le gouvernement souhaite instaurer le droit à l’erreur dans les déclarations fiscales … Nous nous parlons du droit à l’erreur qu’un leader accorde à ses Talents dans une relation de confiance dans un management collaboratrice qui leur permet de s’exprimer, de s’épanouir et de grandir par la créativité et l’engagement.

Ce droit à l’erreur ne repose pas sur un mode de management laxiste, bien au contraire, il est basé sur la responsabilisation des Talents. Celle-ci se traduit, à travers des initiatives pour apporter leur créativité, leur innovation et leur valeur ajoutée dans le cadre de projets transdisciplinaires (transverses et pluridisciplinaires).

Ce droit à l’erreur est, aussi, une marque de confiance, permettant aux Talents de se sentir impliqués et responsabilisés par une reconnaissance de leurs aptitudes et compétences.

Ce droit à l’erreur est, enfin, un message fort aux Talents guidés par le leader portant sur la notion d’avancer, de progresser et de grandir. Cette notion est rendue envisageable et atteignable dès l’instant que le leader confère un droit à l’erreur qui sera source d’enseignement en cas de changement d’orientation ou d’échecs, et donc d’amélioration continue.

L’intrapreneuriat constitue un bon vecteur d’implication et de créativité, mais encore faut-il, que le leader puisse être exemplaire, féderer et guider ses Talents. Pour ce faire, ne faudrait-il pas les intégrer dans un mode collaboratif et les impliquer dans une gestion de projets pour leur permettre d’exprimer leur créativité en leur témoignant de la confiance et de la reconnaissance, jusqu’au droit à l’erreur ?

© Performance By the Talents 2017 ®

 

L’Article

Le 6 Septembre 2017 by Marilyn Guillaume at myRHline

Si l’avenir des entreprises est entre les mains des Millenials, autrement dit, les natifs de la Génération Y, on observe chez eux le pouvoir, les compétences et l’envie d’aller au-delà de leurs capacités, vers des directions parfois inattendues. Ainsi, les entreprises qui comprennent les opportunités offertes par cette génération sont celles qui adoptent un modèle d’intrapreneuriat tirant profit des nombreux atouts de cette génération. En leur donnant les moyens d’arriver à leurs fins, elles se montrent capables de changer le monde.

La frilosité de la Génération Peter Pan

Dans le monde moderne, les personnes issues de la Génération Y sont prêtes à aller de l’avant, mais elles sont bien souvent freinées par les réalités économiques. Très hésitants quant à créer leur propre entreprise, les Millenials sont également appelés « Génération Peter Pan » en raison de leur réticence à passer les différentes étapes d’une vie liée à l’âge : acheter une voiture, devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement, mariage, enfants… laissant les économistes pantois quant aux raisons qui les retiennent en arrière. Ils ont pourtant l’énergie, l’ambition et le savoir-faire pour réussir. A l’aise avec l’idée de globalisation et les technologies modernes, les Millenials pourraient changer le monde. Mais ils se retiennent.

 

 

(…)

Si vous souhaitez lire la suite de l’article, consultez le site ci-dessous

Source : https://www.myrhline.com/actualite-rh/lintrapreneuriat-creativite-salaries-service-entreprises.html

Commenter l'article

LinkedIn
Facebook
Twitter