Les meilleures choses sont le fruit du travail de toute une équipe

Performance By The Talents Le travail d’équipe selon Steve Jobs
0

Les meilleures choses sont le fruit du travail de toute une équipe

#TalentManagement #collaboratif #équipe

Chaque semaine, Performance By The Talents vous donne rendez-vous avec une citation inspirante qui résonne avec ses valeurs et fait donc sens.

Performance By The Talents vous éclaire, guide et accompagne, tant dans la détection des talents, leur engagement, développement et leur épanouissement dans une QVT (Qualité de vie au Travail), que dans l’attractivité de la Marque Employeur.

La dernière fois, c’est un proverbe grec qui nous a inspiré pour souligner l’importance de la culture, du fondement et de la mise en évidence de l’ADN d’une organisation au travers du Talent Acquisition, afin de véhiculer ses valeurs traduites dans sa stratégie humaine, son mode de management et ainsi ses facteurs de différenciation dans sa promesse RH.

C’est semaine, avec la citation de Steve Jobs, Performance By The Talents fait un focus sur l’esprit d’équipe favorisé par un management collaboratif.

Cette notion d’équipe est beaucoup plus complexe que certains veulent le penser, car encore une fois, au-delà des mots les actes sont plus difficiles à mettre en œuvre.

Avant toute chose, il faut un leader qui présente certaines qualités et aptitudes pour détecter, fédérer, impliquer, animer, tirer vers le haut et valoriser les talents de cette équipe dans une perspective de développement, d’épanouissement et de fidélisation.

Tous ces mots ne se limitent pas à des verbes car ils se traduisent par des actes qui nécessitent pour un leader de faire preuve non seulement d’impartialité, d’exemplarité et de disponibilité en étant doté d’une intelligence émotionnelle et d’une empathie, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Loin de là !

Effectivement pour mener toutes ces actions, il devra recourir à des approches prédictives, relationnelles et affinitaires pour détecter et recruter les talents, au-delà des hardskills, en se préoccupant du matching de leurs Softskills avec la culture de l’organisation et en mesurant leur capacité d’adaptation et leur stabilité émotionnelle de leur motivation. Nous n’allons pas vous exposer le fondement de ces approches mais leur finalité dans le cadre d’un management de personnalités.

Il en est de même pour une équipe existante ou pour constituer une équipe au sein même d’une organisation pour laquelle le leader se doit d’avoir une approche similaire pour identifier les différentes personnalités, mettre en place une équipe complémentaire avec des personnalités compatibles et en respectant chacune d’entre elles en privilégiant la réussite de l’équipe pour l’intérêt commun.

Il va aussi s’attacher à favoriser l’implication de chacun pour permettre à chaque talent d’endosser le “rôle d’acteur” par son implication créative dans des projets initiés par l’équipe selon des procédés d’Id-Storm managés par le leader. Ce dernier permet ainsi à chacun, dans le cadre d’une autonomie associant planification et flexibilité, d’exprimer leur esprit d’initiative ainsi que leur créativité, afin de proposer des solutions innovantes … et pas seulement dans le secteur d’IT, mais des solutions qui permettent de mieux satisfaire les clients internes et externes avec une plus grande efficience et générer ainsi de la performance. Créativité, innovation et ambition sont effectivement les qualités plébiscitées par les Millennials selon @Hays.

Sachant que les 2 préoccupations qui font sens à 41% reposent sur le développement des compétences et l’équilibre vie professionnelle/vie privée confirmées par une autre étude de @Deloitte qui classent dans le trio des vecteurs de sens : découvrir et apprendre de nouveaux domaines, partager des compétences et la reconnaissance.

Dans une société civile où certaines valeurs peinent à se pérenniser, dans un job elles ont aussi une signification et constituent le Graal puisque 74 % souhaitent un job utile et qui fait sens selon @Executive Horizon, car effectivement 56 % des salariés estiment que le sens au travail se dégradent … aussi selon Deloitte. Et selon ADP, seulement 54 % des salariés se sentent utiles et 23 % estimés.

Compte tenu de cet état des lieux et de ces états d’âmes, le leader a fort à faire pour traduire la culture de l’entreprise par une déclinaison opérationnelle de la stratégie humaine qui doit avoir du sens et doit, de facto, permettre aux talents de trouver du sens à leur job et de donner du sens à leur vie professionnelle.

Il y a donc un gap considérable pour redonner du sens à la stratégie humaine, comme nous le soulignons depuis un certain temps, car au-delà des constats, les organisations se doivent d’agir car des dommages collatéraux pourraient se produire dans un contexte d’autant plus favorable à des velléités externes où 48 % seraient volontaires pour une nouvelle opportunité.

Dans la mesure où la culture de l’organisation est clairement identifiée et diffusée à travers sa marque employeur et fait l’objet d’une communication comprise par tous en interne comme en externe via les réseaux sociaux et blog, chaque leader peut s’appuyer sur une stratégie humaine en cohérence avec des actes forts pour fédérer ses talents, puisque la direction s’y implique et les managers véhiculent celle-ci.

Ainsi, chaque leader anime une équipe autour de projets permettant à chacun d’apporter sa valeur ajoutée et de faire de cette équipe un laboratoire d’idées et à la fois un centre d’entraide, de veille, de tutorat et de formation pour créer un environnement solidaire exempt de tensions en favorisant les interconnections transversales et en renforçant le soutien social qui a toute sa signification pour prévenir les tensions.

Et la liste est longue pour le leader et pour illustrer comment le management collaboratif favorise l’esprit d’équipe. Au-delà de ces brèves illustrations, on peut évoquer les modalités d’organisations, le télétravail, les feedbacks, la valorisation, les gratifications, le droit à l’erreur, etc. …

Ce souffle d’implication de chacun dans le déploiement de la stratégie RH sur la base d’une Employee Value Proposition associant promesse RH et aspirations des talents, est relayé par  les managers. Après la direction, ces derniers doivent s’impliquer dans ces préoccupations et portent la promesse RH et les vecteurs de l’engagement. Le leur est d’autant plus accru et se trouve boosté par un climat social plus participatif et plus serein et à terme plus heureux.

Néanmoins, seul bémol ou réserve, dans un système managériale hiérarchique, pyramidale et acculturé par un mode de recadrage, les managers sont moins enclins à impliquer les talents dans leurs décisions car ils n’ont pas adopté l’innovation managériale en matière de pratiques d’un management collaboratif.

D’ailleurs, selon Parlons Travail, 74% réclament plus d’autonomie et 73% souhaitent participer aux décisions en amont.

Performance By The Talents vous y accompagne en Donnant du Sens à la Stratégie humaine.

Découvrez notre startup audacieuse et consultez les pages consacrées à nos approches inspirantes et innovantes, le Talent Management collaboratif http://bit.ly/ByPerfManag pour lequel l’intelligence émotionnelle, le leadership conscient et inspirant, la confiance pour un esprit créatif avec autonomie et transdisciplinarité constituent des paramètres prépondérants pour favoriser une implication propice à l’engagement.

© Performance By The Talents 2017 ®

Commenter l'article

LinkedIn
Facebook
Twitter